Frederick Alexis, photographe avec grand P

Publié: 21 décembre 2010 dans Haïti Culture

Qui est Frederick Alexis?

Je suis né le 27 avril 1985, j’ai 25 ans. Je suis fils unique, et J’ai grandi avec ma mère et ma famille du coté maternel entièrement. A la maison je bricolais tout ce qui me tombait sous la main. J’avais aussi dès mon plus jeune âge un don pour l’art (dessin, peinture) et le bricolage, surtout que ma tante est une artiste. Actuellement je vis avec ma femme et je suis photographe.

Comment as-tu débuté avec la photographie?

Très jeune, je faisais une fixation sur tout ce qui avait rapport avec la photographie dans les magazines, les films etc.…Je trouvais extraordinaire de pouvoir immortaliser un moment en une fraction de seconde et le faire durer une éternité. J’ai reçu ma première camera à l’âge de 12 ans.

Est-ce que je peux vraiment parler de recevoir ?!(Rires) Puisque c’est en fouinant dans les tiroirs de la chambre de ma grand-tante que je suis tombé sur une camera argentique (film) Fuji 35 mm réflexe. Alors à l’époque je ne savais pas comment m’en servir. Je savais juste que je devais avoir un rouleau de pellicule pour faire des photos. J’ai demandé à ma mère de m’en acheter, ce qu’elle a fait et le premier jour j’ai gaspillé 5 rouleaux de pellicules sans avoir une seule photo comme résultat. Et par la suite, en m’y habituant et en persévérant j’ai fini par trouver le truc et toute mon histoire d’amour avec la photo a commencé à partir de ces moments la.

Qu’est-ce qui a fait de toi le génial photographe que tu incarnes aujourd’hui?

Je sais avant tout que c’est un don. Parce qu’il arrive le plus souvent que je m’émerveille moi-même de mes photos (rires). Et ensuite beaucoup de travail, beaucoup de pratique, beaucoup d’amour. Un photographe ne peut pas être paresseux. Il doit toujours s’exercer, s’exercer pour devenir meilleur. Moi je n’arrête pas de travailler. Je n’arrête jamais d’apprendre. Je regarde beaucoup le travail de ceux qui sont pour moi les meilleurs photographes haïtiens et étrangers.

Je m’en inspire des fois aussi.

Qui t’a appris la science? As-tu eu un mentor?

Pour me perfectionner j’ai été au CEPEC. J’ai eu madame Emeline Désert comme professeur.

Elle m’a appris les techniques. Mais mon mentor, celui qui m’a vraiment poussé à faire de la photographie mon métier, celui qui m’a fait aller au-delà de toutes mes peurs et de mes limites en photographie, s’appelle Frantz Duval.

Quel est ton sujet favori?

Je n’en ai pas. Bizarrement c’est en faisant cette interview que je réalise que je n’en ai pas (rires). J’aime tout. Je photographie tout ce qui bouge, tout ce qui ne bouge pas (rires). J’ai commencé dans la photographie de presse (reportage pour Ticket Magazine) ce qui m’a donné une grande qualité pour un photographe, l’audace. Ensuite je fais le Glamour, le nu, le paysage, le sport, la pub… Bref, tout. Dès que j’ai la caméra en main tout change. Tout devient beau, et je pense que c’est un point fort pour moi.

Parle-nous d’AyitiFoto?

Ludmillo Pierre et moi on a fondé AyitiFoto il y a 4 ans. Je dois te dire qu’avant la compagnie s’appelait Picture Perfect, mais faute de disponibilité du domaine sur le net on a changé le nom et ma femme nous a proposé AyitiFoto qu’on a tout de suite accepté. AyitiFoto est une agence de photographie, située au Pont-Morin (Canapé-vert). On travaille sur tout ce qui a rapport avec la photographie.

On fait les portfolios, la publicité, les reportages, les mariages, etc… On nous connait aussi à travers le net sur le http://www.ayitifoto.com. Pour tout contact avec nous : 2813-1086/3748-8783 ou encore contact@ayitifoto.com.

Récemment, tes œuvres ont été publiées sur Foto community, peux-tu nous expliquer ce que cela représente pour un photographe, pour toi en particulier?

Foto Community c’est une communauté internationale de photographie en ligne ou tous les photographes du monde peuvent exposer leurs œuvres. Mes photos avaient été choisies récemment pour faire la une du site. Pour un photographe, sans mentir ca veut dire beaucoup de choses. C’est une grande marque d’honneur. J’étais très content et très ému. Mais je ne considère pas ceci comme un aboutissement. Je pense qu’au contraire ca me pousse à travailler encore plus fort pour que mes photos et ma compagnie soient reconnues à travers le monde.

Ton objectif en photographie?

(Rires) Je crois que je viens de le dire. Je voudrais que mes photos soient reconnues à travers le monde. Je veux apporter ma propre signature dans le milieu de la photographie. Je voudrais que quand quelqu’un regarde mes photos il se dit automatiquement « ça c’est du Frederick Alexis ». Je veux devenir une référence. Mais mon plus proche objectif c’est d’organiser une série d’expositions sur des thèmes différents. Je pense que ce sera pour très bientôt. J’y travaille actuellement.

Quel conseil donnerais-tu aux nouveaux adeptes de la photographie?

Si vous voulez vraiment vous lancez dans le milieu, il faut avant tout apprendre les bases, les techniques. Vous pouvez avoir le don mais perfectionnez le en apprenant les bases parce que sans elles vos photos n’arriveront pas partout. Ne cessez jamais de demander conseil aux plus anciens. N’ayez jamais peur de commettre des erreurs, elles vous permettront de vous améliorer.

Un dernier mot…

Merci à Culture509. Merci à tous ceux qui croient en moi. Et vous pourrez visiter mon site personnel www.frederickalexis.com

commentaires
  1. yvie dit :

    succes continu Frederick

  2. Kiki dit :

    Merci pour l’interview et les conseils…keep going Frederick

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s