Un jeune haïtien élu Ambassadeur de la Francophonie des Amériques

Publié: 31 décembre 2010 dans Haïti Culture


L’haïtien de 20 ans  Max Jean-Louis a été élu ambassadeur de la francophonie des Amériques la semaine écoulée. L’heureux élu  a tenu à remercier en particulier tous ceux qui ont voté pour lui et qui ont cru en ses nombreuses propositions. Il a dit entre autres, être disposé à assumer ses nouvelles fonctions et à travailler à promouvoir le fait français en Amérique. Il regrette que son élection intervienne dans un contexte difficile pour son pays.

En effet, Haïti fait face depuis le début du mois de décembre  à une crise postélectorale. Il a saisi l’occasion pour encourager tous les concernés  à travailler ensemble pour trouver une solution politique durable. « Nous devons toujours donner la priorité à l’intérêt public et de ne pas répudier le sang qui coulait des milliers d’esclaves qui se sont battus pour nous donner notre indépendance », a déclaré le jeune administrateur.

Max Jean Louis est né à Port-au-Prince, la capitale d’Haïti. Il s’est toujours intéressé aux choses de l’esprit. Piqué par la curiosité artistique il s’est versé dans la littérature française et le cinéma. Il fréquente très tôt à des centres culturels, fait un peu de théâtre et écrit des scénarios. Par ses nombreux voyages il se révèle un vrai cosmopolite.
Il adhère au Centre de la Francophonie des Amériques, quelques mois après son lancement officiel et participe aux deux premières éditions du Forum des Jeunes Ambassadeurs de la Francophonie des Amériques.

Le Centre de la francophonie des Amériques contribue à la promotion et au développement d’une francophonie prometteuse d’avenir pour la langue française dans le contexte de la diversité culturelle en mettant l’accent sur le renforcement et l’amélioration des relations et sur la complémentarité d’action entre les francophones et francophiles du Québec et les Amériques. Il se concentre sur le développement et la vitalité des francophones et francophiles et soutient rassemble les personnes, groupes et communautés intéressés par la culture francophone. Il favorise les échanges, le partenariat et le développement de réseaux francophones pour soutenir des projets de développement liés aux questions sociales et diffuses des informations sur divers sujets liés à la francophonie.

Max Jean-Louis  se révèle un promoteur et un  défenseur  de la culture haïtienne au sein de la francophonie des caraïbes. Malgré son jeune âge il hérite d’une lourde responsabilité. Il en a l’habitude. Il pourra scander altier,  comme Rodrigue dans le Cid de Pierre Corneille : « je suis jeune, il est vrai; mais aux âmes bien nées, La valeur n’attend pas le nombre des années ».

NYC

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s