Magalie Marcelin vit pour toujours!

Publié: 7 janvier 2011 dans Haïti Culture

                                                             La comédienne et militante des Droits de la femme, Magalie Marcelin, nous a laissés, voilà un an… A l’occasion de la commémoration de ce tragique et regretté départ, nous tournons nos regards vers cette grande dame de la culture et militante aguerrie, qui, d’où elle est, veille sur les artistes haïtiens, les femmes battues, les fillettes violées, les paysannes humiliées…

 Magalie Marcelin a trouvé la mort dans le séisme qui a secoué Port-au-Prince. Exilée à Caracas sous le régime Duvalier dans les années 80, elle obtenait par la suite un doctorat en droit à l’Université du Québec à Montréal. Après la chute du dictateur en 1986, elle retournait se mettre au service de la cause des femmes haïtiennes.

 

Elle fonde alors Kay Fanm (la maison de la femme) pour la défense des droits des femmes victimes de violence. C’est une maison refuge où les femmes violentées peuvent être accueillies pour un court séjour. Magalie les écoute et prend leur défense juridique. Avec son aide, les femmes dénoncent leur agresseur qui est poursuivi en cour. Par ses plaidoyers, elle réussira à faire criminaliser la violence faite aux femmes jusque là banalisée.

 Militante, son action est de tous les niveaux. Elle accompagne personnellement les femmes et les défend au tribunal, rédige des projets de lois qui seront approuvés au parlement, soutient les travailleuses du secteur populaire. Son dernier projet de loi voulait qu’on autorise Kay Fanm à représenter les jeunes filles de moins de 18 ans victimes de viol qu’elle héberge dans la maison REVIV (revivre).

 « Une toute petite femme avec une grosse voix grave, qui parlait lentement et avec conviction. Mais quand elle s’enflammait, c’était une véritable bombe qui secouait l’auditoire et soulevait l’adhésion des gens. Une femme de feu ».

 Haïti s’en sortira. « Pitit sé richès maléré » dit avec aplomb le proverbe : les enfants sont la richesse du pauvre. Des Magalie Marcelin, il y en a des milliers dans ce petit pays. Des femmes et des hommes qui luttent au quotidien aux côtés des paysans et paysannes de l’arrière-pays, qui alphabétisent, mettent sur pied des médias alternatifs, travaillent à améliorer le sort de la petite paysannerie, à reboiser les mornes. Ce sont des géantes et des géants de la solidarité. Ensemble, ils sont invincibles. C’est sur de telles personnes que l’on doit compter pour la reconstruction. Magalie vit pour toujours!

Comité de Solidarité – Trois Rivières

commentaires
  1. Kiki dit :

    Paix a son ame

  2. Myria dit :

    Ses oeuvres la suivent! Elle n’a pas travaillé en vain!

  3. Doris dit :

    nous aurons toujours besoin de gens comme Magalie des gens qui malgre tout ont su defendre les opprimes les delaisses et ont tout fait pour apporter un changement au systeme…Magalie Marcelin repose en paix et merci pour tout le travail qu on espere qui continuera!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s