Jean-Jacques Pierre, du Cavaly au FC Nantes

Publié: 21 janvier 2011 dans Haïti Culture

Le 23 janvier 2011, Jean-Jacques Pierre, célèbrera son trentième anniversaire de naissance. Le plus beau cadeau pour le footballeur qu’il est, il va, une fois plus, porter les couleurs nationales, face au Salvador le 9 février. Après des débuts spectaculaires au sein du Cavaly de Léôgane, c’est le Penarol de l’Uruguay qui l’accueille. Aujourd’hui, il évolue en France, au sein de Nantes. Jean-Jacques n’a certainement pas l’aura de certaines figures du football mondial, mais c’est un grand défenseur haïtien, c’est une fierté pour chaque fils de Dessalines. Pour vous, nous avons cru juste d’apporter sa fiche technique et une brève entrevue, qu’il avait accordée à David Phelippeau, quelques jours après le terrible séisme du 12 janvier 2010 qui a ravagé sa ville natale, la Cité d’Anacaona.

Nom: Pierre Prénom : Jean-Jacques

Date de naissance: 23/01/1981

Lieu de naissance : Leogane

Nationalité : HAITI

Taille : 1.80 m

 Poids : 79 kg

Poste : Défenseur

Numéro : 5

Le défenseur central du FC Nantes a sa famille en Haïti…

Dans quelles circonstances avez-vous appris le séisme qui a touché votre île?

Je l’ai appris à 23h22, mardi soir, très précisément par un texto de mon beau-frère. A ce moment-là, il n’y avait encore aucune information sur Internet. Même en faisant une requête sur Google. En revanche, je n’avais pas de nouvelles de mes parents. J’en ai eu dans la nuit par un SMS vers 1 heure du matin. Ma maman m’a dit que ça allait, mais que leur maison s’était effondrée. Ma famille vit à l’ouest de la capitale à Léogâne…

Est-ce un vrai coup dur pour le pays?

C’est une catastrophe. On ne peut pas faire grand-chose. Dix minutes avant le séisme, j’ai eu ma mère. On rigolait. Elle était loin d’imaginer ce qui allait arriver. Nous, on a la chance d’être là où on est… Haïti est très, très pauvre en moyens, mais très riche d’esprit. Beaucoup de gens ont des capacités intellectuelles, mais ils n’ont pas les moyens de les exprimer. Ils sont souvent bridés par ceux qui ont le monopole de l’argent. Et puis, quand on voit que certains volent alors que des gens meurent sur des débris… Si tu n’es pas épargné par tes proches, je ne vois que comment tu peux l’être par la nature! Les informations sont parcellaires depuis le tremblement de terre.

Comment faites-vous pour communiquer avec votre famille?

C’est vrai, j’en ai eu très peu. Les trois réseaux de téléphonie privés ont été endommagés. En plus, vous savez, là–bas, il faut lutter pour avoir de l’électricité. C’est vraiment difficile! Tout ce que je peux vous dire c’est qu’étant donné les constructions des maisons là-bas, il va y avoir sans doute beaucoup de victimes…

Propos recueillis par David Phelippeau

commentaires
  1. Kiki dit :

    Il a ouvert la porte a plusieurs autres compatriotes (foot-ballers), mais dommage smh…chat konnen, rat konnen, barik mayi an rete la

  2. FRANCOIS PIERRE dit :

    Je souhaiterais avoir ton contacte
    je suis parenté avec toi j’habite sur la région parisienne ma famille se nomme PIERRE je viens de LEOGANES ton père est le cousin de mon père selon mes recherche.
    Plus précisément de Grand Borry et Grand Savanes.

    Cordialement Marie Mykinsiole.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s