Zatrap, une autre facette du Rap Kreyol

Publié: 23 janvier 2011 dans Haïti Culture


Le superbe vidéoclip du groupe Zatrap, realise au Dan’s Creek Hotel de Port-Salut par Reginald Georges et Patrick Amazan laisse tous les téléspectateurs sans voix, de part sa beauté, son originalité. Si le clip est superbe, la chanson ne l’est pas moindre, tout un chef d’œuvre. Notre confrère de HPN, Jonel Juste a rencontré le manager du groupe, qui a répondu a ses questions. Pour vous, Zatrap, dans une entrevue de Jonel Juste.


Comment et quand t’est venue l’idée de la collaboration avec ti koka?

L’idée de la collaboration de ZATRAP avec Ti koka m’est venue après avoir assisté à un concert de ti koka à la Fokal. Il avait joué un morceau qui s’intitule “Kontredans”, j’avais vraiment aimé. Je me suis dit: tiens pourquoi ne pas proposer aux rapeurs du groupe de composer une telle réalisation sur un autre genre musical qui est le rap? Je leur ai donné le sujet, ils ont fait des recherches puis on s’est mis à travailler dessus. Et voilà le résultat. Pour la participation de ti koka, ça n’a pas du tout été dificile, je l’ai contacté, il est venu à “Anbalakay Studio” qui se situe à juvénat, il a écouté notre composition, qu’il a aimé sur le coup, je lui ai demandé si cela l’interresserait de mettre sa voix dessus, il a accepté, on lui a écrit l’introduction et voilà.

Parle-nous du groupe zatrap? Pourquoi ce nom?

Zatrap a à peine deux ans, notre local est à pétion ville juvénat. Nous avons déjà lancé sur les ondes des stations de radiodiffusion six titres qui sont: Lanmou soude, Respè pou drapo a, Nwèl Gete ft Jean Bernard Thomas, Ti klik (lajan’m nan pantalon’m) qui est vidéoclipé, Omaj (pour les victims de la catastrophe du 12 janvier) qui est vidéoclipé aussi et enfin Kontredans – Kwaze le 8 ak ti koka. Le groupe est composé pour le moment de 9 membres qui sont pour les chanteurs, Paskal, Lywes, Lemèb, Enesto, Jaki, Emanoox , et Angelo Jean-Charles, le “beat maker” du groupe, James Joseph qui est toujours avec nous et votre serviteur Patrick Amazan qui joue le role de “Manager” en attendant la constitution d’un staff management.

La signification du mot zatrap (Zafè Atis se Trezò pou Ansèyman ak Amizman Pèp) en créole est piège, il est derivé du mot anglais “Trap” qui lui aussi signifie piège. On a voulu etre très original dans le choix du nom du groupe. Pourquoi zatrap? Plus d’un nous disent que nous ne ressembons pas à des rappeurs, dans la façon dont nous nous habillons, le choix des sujets traités, notre façon de parler etc contrairement aux autres groupes. Eh! bien pour nous autres dans zatrap c’est le revers de la médaille. “Yo pran nan zatrap!”

Quel genre de musique jouez-vous?

Nous jouons essentiellement du rap.

Avez-vous déjà réalisé des spectacles, joué sur scènes? Un album en vue?

On a déjà joué sur scène notamment à la fokal. On est en pourparlers avec MAGE Entertainment (Réginald Georges) pour participer à un spectacle qu’il compte organiser aux Cayes pour le lancement des grandes vacances avec des groupes tels que Barikad, Zatrap et Jean Bernard Thomas. L’album est pour bientôt.

Envisagez-vous d’autres types de collaboration du même genre?

D’autres collaborations de ce genre sont impératives et inévitables, on garde toujours le meme concept de mariage. On prevoit déjà de collaborer avec des artistes comme Pierre Rigaud Chery et Wooly Saint Louis Jean. On est condamne a puiser dans notre culture, dans notre folklore qui, pour nous, sont des sources inépuisables. On veut connaitre notre culture et aider à la faire connaitre tant sur le plan national qu’international.

Maryaj eksperyans granmoun ak jevrin lajenes, c’est un nouveau concept que vous voulez lancer?

Le concept “Eksperyans granmoun marye ak jèvrin lajenès” pour nous autres dans Zatrap est très fort. Après le seisme du 12 janvier le secteur culturel a pris un coup dur, le pays a été frappe à tous les niveaux. On est parti de ce concept pour faire passer un message, pour dire que: il est impératif que les plus agés, qui ont beaucoup plus d’experience, se joignent à nous, les jeunes, qui sommes l’avenir du pays et qui avons de la force pour travailler et nous éduquer afin de développer Haïti ensemble.

Des projets?

Nous sommes en train de travailler sur la réalisation du videoclip de Kontredans – Kwaze le 8. Ca va etre un plaidoyer à la culture haitienne. On va essayer de “décentraliser” le plus que possible le tournage pour aller dans les villes de provinces. Faire decouvrir nos plus belles plages, nos lieux touristiques etc…Mais pour cela il faut avoir du finacement. J’en profite pour remercier Madame Michèle D. Pierre Louis et Lorraine Mangonès qui sont les deux seules personnes qui ont acceulli à coeur ce projet (Ou du moins pour le moment…). J’en profite aussi pour partager avec nos lecteurs une phrase que Michèle avait prononcée, qui d’après moi semble avoir sa place dans le contexte actuel que nous vivons.

Je cite : “Habiter ce pays qu’on ne cherche qu’à fuir”

Merci à ti koka qui a répondu à notre invitation et un grand merci à MAGE Entertainment (Réginald Georges) qui nous supporte toujours dans tous nos projets avec qui d’ailleurs on aura à réaliser le clip “Kontredans”. Et finalement merci à vous qui nous avez accordé cette entrevue pour permettre aux lecteurs à mieux découvrir ZATRAP.

Si quelqu’un est interessé à nous aider, il peut nous rejoindre au 37 45 93 81 ou à maspatrick@gmail.com

Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s