La sélection U-17 de foot-ball disqualifiée pour cause de malaria

Publié: 17 février 2011 dans Haïti Culture

Dans un communiqué de presse,  la CONCACAF a déclaré mercredi qu’Haïti n’est pas en mesure d’aligner les joueurs de l’équipe masculine U-17, car une maladie « a frappé les membres de sa délégation. » D’après les tests de laboratoire réalisés en Jamaïque, des cas de malaria ont été détectés parmi les joueurs de la délégation et depuis, ils sont mis en isolement sous la vigilance de policiers et ne peuvent même laisser leurs chambres a expliqué le président de la Fédération Haïtienne de Foot ball (FHF) Yves Jean Bart.

M. Julio Cadet, vice-président de la FHF a raconté que les autorités jamaïcaines les avaient placés dans un lieu qui ne ressemble pas du tout à un centre hospitalier, selon ce qu’il a appris, malgré la protestation de M. Jean Bart, les autorités politiques et administratives de la ville ont décidé d’écourter le séjour des haïtiens.

M. Cadet pense qu’après une réunion de la CAFUNION, la sélection haïtienne  U-17 a été manu militari expulsée de la compétition et ne pourra pas jouer dans la soirée (mercredi) sa deuxième rencontre qualificative face au Salvador.

« Un traitement plus humain » c’est ce que réclame la candidate à la présidence Mirlande Manigat qui intervenait sur les ondes d’une station de radio de Port-au-Prince autour de la situation gênante que confronte la sélection masculine U-17 en Jamaïque.

 

Elle demande aux haïtiens de ne pas s’affoler et c’est la responsabilité du gouvernement et du consulat haïtien à Kingston de prendre des dispositions afin de les réconforter, de les rapatrier le plus vite pour qu’ils retrouvent leurs foyers en ce moment difficile pour ces jeunes de 17 ans qui sont des mineurs qu’on considère comme des pestiférés.
« La sélection haïtienne masculine de football des moins de 17 ans a été mise en quarantaine par les autorités jamaïcaines après que des cas de malaria aient été découverts au sein du staff », dit avoir appris la candidate. L’ensemble de l’équipe se voit obligé de laisser le championnat suite à un communiqué de la CAFUNION la déclarant « inapte à aligner ses joueurs ».
Mme Manigat s’est dite surprise de la sévérité de cette mesure, car la malaria ne s’attrape pas par contact humain, et s’étonne du fait que la découverte de deux cas ait servi de prétexte pour disqualifier toute l’équipe.

La maladie n’est pas contagieuse, a commenté un médecin, et c’est injuste des autorités jamaïcaines de disqualifier une équipe pour tout simplement une question de malaria. La transmission de la malaria ne se fait pas par l’homme, mais par un moustique appelé « Anophèle ». Scientifiquement, il n’y a pas d’argument. Il croit que c’est un prétexte, c’est une mesure discriminatoire pour écarter la sélection haïtienne du tournoi.

Haïti a perdu son premier match à ce tournoi lundi dernier 3-1 face au Costa Rica et devait affronter le Salvador ce mercredi. Le retrait d’Haïti profite à la formation salvadorienne. La selection haitienne est revenue a Port-au-Prince hier soir, apres cette mesaventure, qui vient grossir le lot de nos humiliations,

                                                                                                Walter P. Cameau

commentaires
  1. elfils dit :

    quand est ce qu’on va nous respecter c’est écoeurant ca .

  2. Kiki dit :

    Humiliation…encore et encore. Se sak rive wi, siw pa respekte tet ou, kay ou, frere-w, soeur-w, Se pa moun deyo kap respekte ni ou, ni moun lakay ou. C »est triste

  3. Blondy Noël dit :

    Haïti est le PREMIER Etat noir Indépendant. De plus il est la seule colonie qui a gagné son indépendance par les armes et non par concéssion. Il serait de nos jours le plus prospère des Républiques noires, mais Hélas…! Celui qui a vaincu Napoléon, général légendaire de la France pour arracher cette liberté.
    Voici l’image d’un pays qui a toujours fait peur aux grandes Puissances d’autrefois et de nos jours. La lutte contre l’épanouissement de ce pays touche de nos jours toutes les phases, car si Haïti s’épanouit sans le boycotte des Grandes Puissances cela ferait mauvaise image et mauvais example pour les pays noirs qui sont encore sous leurs griffes.
    Le plus dur dans tout ça c’est que des petits pays NOIRS récemment indépendants auquels on a concédé leur indépendence entrent aveuglement dans ce jeu de couleur contre Haïti ce pays dont les natifs seront toujours fiers.
    Moi comme Haïtien, cet affront ne m’insulte pas car je sais d’ou je viens et ou je vais.
    Merci CONCACAF, merci Jamaïque, le jour viendra ou vos yeux seront ouverts.

  4. walter dit :

    Sak pirèd la, 2 ti mesye ki te gen malaria a se an France yap viv. Yo soti an France pou yo tal jwen delegasyon an nan jamaik.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s