Il n’y a pas eu de cochon au Bois-Caiman

Publié: 15 mai 2011 dans Haïti Culture

La ceremonie du Bois-Caiman, tenue dans la plaine du nord, dans la nuit du 13 au 14 aout 1791 a ete plus qu’une simple ceremonie religieuse, mais le premier congres politique haitien, organise par Toussaint Louverture et dirige par Boukman et Fatiman. Apres avoir planifie la revolte, les centaines de rebelles, presents, ont decide, comme il etait de coutume, de preter serment en abreuvant le sang d’un animal. Malheureusement, aucun bouc, aucun cochon dans les parages. Jean Baptiste Vixamar, un esclave qui avait fui les champs de canne et prit le maquis, donc, un cochon sans poil, pour parodier les colons, s’est tranche la gorge volontairement et s’et offert du coup en sacrifice pour s’assurer que le serment soit realise et que les secrets partages au cours du congres soient gardes jusqu’a leur execution.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s