56 ans plus tard, Merci Nemours…

Publié: 26 juillet 2011 dans Haïti Culture

 Le 22 juillet 1955, tandis que les habitants de la ville de Port-au-Prince célébraient avec éclats la fête patronale Sainte-Anne, un jeune homme, musicien de profession, Nemours Jean Baptiste, donnait naissance à une nouvelle vibration, un nouveau rythme, qui allait sous peu devenir la carte d’identité d’Haïti, le Compas Direct. Agé de 56 ans, ce rythme ne vieillit pas, mais s’embellit avec les couleurs apportées par les nouveaux talents. Un grand merci au Maestro Nemours Jean Baptiste, mais aussi à ses contemporains et concurrents : Wébert Sicot, Issa El Saieh, Raoul Guillaume, Gérad Dupervil, Guy Durosier, Antalcidad Murat… qui ont fait de la musique haïtienne, ce qu’elle est aujourd’hui, une référence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s