Jean Jean Roosevelt… et toute la Guadeloupe en parle…

Publié: 25 novembre 2011 dans Haïti Culture

 De Baie-Mahault à Baillif, de Sainte-Anne à Petit Canal, la musique de Jean Jean Roosevelt a fait le tour de la Guadeloupe.  Depuis une semaine, grâce au support inestimable  des amis de la presse, conquis par la mélodie du jeune artiste, qui  revêt une couleur peu courante,  une saveur agréable, une musique aux textes profonds,  le pays en entier consomme Jean Jean Roosevelt.

« Donnez le monde aux femmes », « Agoye »,  « Il y a danger »… tous des titres qui ont franchi les frontières des tympans avisés pour  conquérir les cœurs et toucher la sensibilité de l’âme guadeloupéenne. « Avec une guitare importée, une réflexion du sud… » Le message de paix, le cri de la liberté, l’alerte pour sauver le monde ont été entendus et acceptés.

 

 

Ce 24 novembre, sur le podium du Rice Quick (Abymes), espace plaisant et attrayant, a défilé l’artiste pour la pleine délectation d’un public select, composé essentiellement de journalistes, organisateurs de manifestations culturelles, producteurs.

Avec une  dizaine d’interprétations, les unes plus poignantes que les autres, Roosevelt a comblé l’attente de ceux qui avaient fait le déplacement. Si en auditionnant son laser les auditeurs sont impressionnés, en acapella aux studios les animateurs sont épatés… sur scène, accompagné d’Abelardo Duprevil (Guitare), d’Alens Noel (Percussions), de Nerla Moise (choriste), il laisse le public sans mot. En une semaine, il est passé de l’ombre aux feux des projecteurs et un avenir prometteur l’attend déjà ici en Guadeloupe, comme dans les autres iles de la caraïbe où déjà ses chansons fusent comme une étincelle dans une trainée de poudre.

A l’Air France (Haïti), Mme Laure Zafra Batakisow, Maria Sabez, tous les medias guadeloupéens, sans exception aucune, le peuple haïtien adresse un tribut de remerciements pour avoir supporté sa culture en aidant Jean Jean Roosevelt à peindre une meilleure toile de ce pays, dont le seul portrait exposé dans les musées du monde laisse à désirer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s