Le rêve de Wanito

Publié: 2 décembre 2011 dans Haïti Culture

Grace à deux hits, Wanito, de son vrai nom Beaubrun Louis Pascal Juanitho, né le 21 avril 1988 à Jérémie,  serait déjà considéré comme une idole de la musique haitienne, spécialement par les spécialistes du reggae. En une année seulement il a embrasé les ondes.

Ce jeune est arrivé à Port-au-Prince en 2005 pour continuer  ses études classiques au lycée de Pétion-ville. Au cours de l’année 2008, avec sa guitare, il commence à charmer les jeunes de son âge avant de mettre en rotation sur les ondes sa première chanson intitulée “Lèm sou” en duo avec  Mc Fantom de Barikad Crew.

Tout va commencer pour de bon avec sa victoire du concours sur le web  avec le titre “Dorémi”. Il est choisi par les productions Pistons de Boston qui vont enregistrer son premier opus.

Baptisé “Biographie”, le premier Cd de Wanito comprend 10 titres, c’est un mélange de reggae, dance hall et de hip hop. La plupart sont des textes décrivant la réalité sociale sont écrits par l’auteur. La vente-signature de l’album s’est tenue ce jeudi 1e décembre, avec  la participation de Mikaben, Bélo, Jah Nesta, Jean Jean Roosevelt, Bic, au Mango’s Lounge.

Il  a expliqué comment il a réalisé le hit “Blocus”. C’est  dans un “Tap-tap”, sorte de transport en commun, dans lequel il est bloqué à cause d’un embouteillage qu’il prend sa plume pour écrire. “En écrivant, j’ai découvert que le blocus n’était pas seulement dans la rue, mais qu’il y avait aussi le blocus de la vie”, a dit Wanito.

L’autre hit qui fait un malheur sur les ondes et dans les autobus, c’est “Rèv”. Une mélodie simple et un texte réel. Selon Wanito, c’est une musique qui a une histoire, une histoire qui s’est passée chez lui et qui est arrivée à son grand frère.

Mais sa mère était très inquiète, elle ne voulait pas que le jeune Wanito suit l’exemple de son frère. Les recommandations de sa mère ne cessent de brouiller son sommeil.

Si vous ne le savez pas, Wanito s’est déjà produit à Boston, New York,  avec le Tabou Combo et des groupes étrangers.

Dans les villes de province, il est très populaire. Il a en mémoire l’accueil de la ville de Port de Paix, Nord-ouest d’Haïti, où des milliers de fans étaient venus le chercher à l’aéroport et l’accompagner jusqu’à son hôtel.

Pour l’année 2012, Pistons productions l’a déjà programmé pour des concerts en Amérique du Nord et en Europe.

                                                                                                            Walter P. Cameau

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s