Patrice Hulman, un artiste à découvrir.

Publié: 16 décembre 2011 dans Haïti Culture

Patrice Hulman, la voix masculine actuelle du zouk sera probablement en Haïti au cours de l’année 2012 pour une tournée. Ce jeune homme sympathique, talentueux, amant de compas direct, collaborateur de musiciens haïtiens, dont le fameux Kharlill François, sur certains de ces projets, rêve de venir se produire dans nos murs. Culture509 vous invite à découvrir ce chanteur hors pair, qui fait couler encre et salive un peu partout a travers le monde francophone.

Révélé au grand public en 2008 grâce au titre « Chabine » qu’il interprète en duo avec le rappeur Misié GG alias Fuckly, Patrice Hulman est déjà un artiste confirmé avec une solide expérience de son métier.

C’est dans le club de musique de Saint Louis de Marie-Galante, sa ville natale que naît sa passion pour le chant. Alors qu’il est encore au lycée il devient un des membres fondateur du groupe Kwebee qui développe une formule originale de chanteurs accapela.

Au sein cette formation, Patrice effectue un travail assidu sur la technique vocale, les harmonies, ce qui lui donne avec Kwebee l’opportunité de faire les premières parties d’artistes prestigieux comme Kassav, Malavoi, Jean Jacques Goldman Jaques Higelinou, le Trio Esperanza entre autres.

En 1994 puis en 2003Paskal Vallot fait appel à lui pour lui confier des rôles principaux dans ses comédies musicales. D’abord dans «Fatalita » l’Opéra Zouket ensuite dans « La rue Zabym» qui pendant trois saisons d’affilées bat tous les records d’entrées aux Antilles-Guyane. Parallèlement à ces expériences sur les planchesPatrice s’impose aussi en tant que choriste professionnel en studio et en live.

Avec générosité, Patrice Hulman s’implique corps et âme dans son art et n’hésite pas à s’ouvrir aux échanges avec d’autres artistes Guadeloupéens. C’est ainsi qu’on le retrouve aussi bien l’album de biguine « Proposition » de Jean Max Mirvalque sur le « Ti moun a lafrik » de Christian Laviso guitariste de gwoka.

Fin 2009 le single « Baby mwen pé pa » annonce la sortie très attendue de son tout premier album.

Le 24 Avril 2010 il reçoit le prix Sacem du meilleur interprète masculin 2010 pour le titre « Baby mwen pé pa ».

« Mes influences musicales sont diverses. Les pianos bars ont en partie forgés l’artiste que je suis aujourd’hui. C’est là  que j’ai élargi mon répertoire en passant par le jazz, les musiques d’improvisations, la variété américaine et française.  Je reste cependant profondément ancré dans la musique caribéenne : le zouk (avant tout !) le gwo ka, la biguine et le compas…  Toutes ces expériences m’ont appris le partage, l’amour de la scène et la générosité envers le public. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s