Pourquoi je me drogue ?

Publié: 17 décembre 2011 dans Haïti Culture

Au champ-de-mars, plus grande place publique de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, on peut remarquer des badauds, des sans domicile fixe, déshérités du sort qui se droguent a longueur de journée. Quand ils n’ont pas un sou pour s’offrir un joint de cannabis, ils se contentent  d’un flacon d’alcool, de colle de cordonnerie… L’un d’eux, Jojo  nous a révélés :

« Je suis fils unique, né d’un père inconnu, car je suis le produit d’un viol collectif. l’instruction, je n’ai pas eu ce privilege. le confort n’existe pas dans mon univers. Ma mère faisait les trottoirs pour subvenir à mes besoins, puis le trafic de « sensimilia », mais depuis le seisme du 12 janvier 2010, elle a perdu l’usage de ses jambes, j’ai pris la releve. Je peux dire que j’ai été conçu dans la drogue et il me sera difficile de m’en sortir. Dans les rues de Port-au-Prince, je suis témoin impuissant de toutes les « brasses », je vois l’argent se dépenser, sans pouvoir y toucher. La drogue c’est mon refuge. Lors de mon dernier passage au pénitencier national, je suis tombé en amour pour la pate dentifrice, la meilleure drogue jamais concoctée.

Imaginez combien de Jojo, il y a dans les rues, invisibles par les autorités, les organisations qui s’enrichissent a leurs dépens ? Raffermissez vos relations avec vos enfants, accordez leur un environnement sain afin qu’ils ne sombrent pas dans l’abus des produits illicites qui ne peuvent que détruire leurs méninges.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s