Ti Sentaniz, le combat continue…

Publié: 19 décembre 2011 dans Haïti Culture

Restavek, ou l’esclavage moderne, voila un grand mal qui ronge la société haïtienne. Maurice Alfred Sixto, grand conteur haïtien, l’avait, voila plus d’un quart de siècle, dénoncé à travers son célèbre conte « Ti Sentaniz ». Aujourd’hui, la Fondation qui porte son nom, dirigée par Gertrude C. Séjour, continue sur la même lancée et propose de nouvelles versions de « Ti Sentaniz », en dessins animés, en spectacle de danse, le 28 janvier 2012 à l’auditorium du collège Sainte Rose de Lima et bientôt en bandes dessinées. Luttons contre la violence faite aux enfants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s