Yole Derose, bèl pasé bèl…

Publié: 17 décembre 2011 dans Haïti Culture

Beauté, Classe, Simplicité, Féminité, Détermination. Réfléchie, sereine, généreuse et profonde, dotée d’une forte personnalité, Femme des défis, elle impose le Respect et inspire l’Amour. Voici, en très peu de mots, ce qui traduit la personnalité de cette grande femme admirée de tous qui s’est taillée une place de choix dans le cœur d’Haïti.

Née à Port-au-Prince un 5 avril sous le signe du Feu, elle débuta dans la chanson avec la Chorale de son Eglise, passage obligé dans une famille à vocation religieuse; elle acquit ainsi les premières techniques qui lui serviront durant toute sa vie d’artiste.

Très attirée part tout ce qui est «Art» et malgré les restrictions paternelles, elle se mettait partout et en tout… Le théâtre, le modeling, le travail de l’argile, le dessin et par-dessus tout la danse, son amour de jeunesse. Consciente de la beauté de sa voix, elle était pourtant peu branchée par le manque d’ouverture dans le milieu. C’était déjà une adolescente déterminée et rebelle qui avait la tête remplie de rêves et de grands projets, décidée à se battre pour les concrétiser en dépit de tout.

Il a fallu sa rencontre avec un Grand Homme de la chanson haïtienne, Ansy Dérose, au Festival International la «Super Franco fête» au Canada pour la convaincre de faire carrière dans la chanson après l’avoir écoutée chanter pour s’amuser avec ses amies au lobby de l’Université Laval. Elle croyait à une plaisanterie de la part d’Ansy Dérose, son aîné d’une génération. Toutes les conditions étaient réunies… Une prime jeunesse très active et mouvementée par cette rencontre qui se solda par un mariage peu de temps après… Yole Ledan avait 20 ans et devint l’épouse du Chanteur le plus populaire de son époque et de l’Artiste le plus prolifique qu’Haïti ait produit.

Sa grande entrée en scène eut lieu au cinquième Festival International de la Chanson et de la Voix dont le siège était à Porto Rico (octobre 1979) avec la chanson «Merci» qui émerveilla tout le public latino-américain. Cette chanson consacra le «Duo» et conféra à Ansy le titre du meilleur Auteur-compositeur et Interprète Haïtien. C’est ainsi que le rideau s’est levé sur Yole, chanteuse. Et, de retour en Haïti, un spectacle est donné au Rex Théâtre pour présenter cette nouvelle voix au Public Haïtien. Ce fut le coup de foudre et désormais, le Public ne se passera plus d’elle, ni de ce couple mythique.

Yole et Ansy, c’est la réplique de deux voix sœurs, le symbole unique en Haïti d’un couple qui réussit sur la scène artistique aussi bien que dans la vie privée. La popularité déjà solide d’Ansy a certainement été renforcée par la voix douce et vive de sa compagne dont l’éclatante beauté est vantée à l’unanimité. Porteurs de rêves et de tendresse, les noms de ces deux artistes sont toujours évoqués avec fascination et jouissent d’un renom sans égal. Leur spectacle en «Hommage à la Jeunesse» eut lieu au Stade Sylvio Cator devant plus de 25.000 spectateurs.Y participèrent neuf jeunes talents des neuf Départements géographiques du pays et à cette occasion, Emeline Michel fut présentée pour la première fois au public haïtien. «Jamais de notre histoire, public aussi nombreux ne s’était déplacé juste pour la Chanson» (Ralph Boncy, mai 1985).

Toujours fidèles au rendez-vous, entre le public et eux, c’est le Grand Amour : «Yole et Ansy». Quelques soient l’heure et le lieu, de longues et interminables files de spectateurs se forment devant les théâtres où ils se produisent tant en Haïti qu’à l’étranger, de la plus modeste à la plus prestigieuse des salles, en passant par le Carnegie Hall.

En tant qu’Ambassadrice de la Chanson Haïtienne, Yole Dérose a mené à fond, avec son partenaire (Décédé en 1998 d’un cancer du colon) tous les combats que la musique et la parole pouvaient mener et gagner.

Yole a œuvré aux cotés d’Ansy pendant plus de 20 ans. En Haïti, elle a participé à plus de 70 spectacles et à de nombreuses tournées nationales. Elle a performé dans les meilleurs salles de théâtre du Canada ainsi qu’aux Etats-Unis: à New-York au Carnegie Hall, au Brooklyn Academy of Music, à Boston, à Chicago, Washington D.C., Orlando… Elle a participé avec succès à plusieurs compétitions internationales, notamment à Porto-Rico et au Mexique.

En plus de sa carrière de chanteuse, elle a mis en pratique ses études en Administration et a acquis une solide expérience en travaillant pendant 8 ans à gérer les «Ateliers Créations et Productions Ansy Dérose» qui s’occupaient de la Décoration intérieure, du travail du bois, du fer, du mélange du bois et du métal… Pendant 5 ans, elle fut aussi responsable de la gestion de l’ «Atelier-Ecole du CECAP», une institution philanthropique pour enfants et jeunes en situation difficile, à titre d’enseignante et coordonatrice des activités culturelles du CECAP (conférences-débats, créations artistiques, excursions et recherches culturelles pour une formation globale). Avec pour devise:

«Formons des hommes afin qu’ils soient bien plus que des professionnels ou des manuels, mais des êtres éclairés, en cultivant leur esprit propre au-delà des simples besoins quotidiens qui enchaînent le monde dans la dimension du corporel et du mortel».

Après «l’adieu à la scène» du célèbre couple et les événements qui s’ensuivirent, Yole, imbattable, tout en encadrant sa fille unique Ranya que la disparition de son père avait affectée, décide de réintégrer le monde artistique et culturel en mettant sur pied «Les Productions Yole Dérose». Yole croit en l’Art comme support idéal de formation, d’éducation et de rétablissement de la mémoire dans un pays aussi dévasté que le sien.

Elle frappe son premier grand coup à Tara’s le 27 novembre 1999. Elle baptise les «Productions Yole Dérose» et présente sa Première Superproduction, «Au nom de l’Atlantide» en ces termes :

… «Il me souvient d’avoir, Ansy et moi, un certain soir, brûlé nos premiers costumes de scène devant un public nombreux, enthousiaste mais malheureux. C’était un 20 décembre… Ce geste dans sa gravite et sa solennité, symbolisait nos adieux à la scène. Mais que l’on ne s’y méprenne pas : Je n’avais point lors livré aux flammes ni mon cœur, ni mon âme, ni la musique et encore moins mon sens inné de la beauté, du rêve, de l’ineffable et du sublime…»

 

Succès colossal… Une Création audacieuse, somptueuse où elle laisse exploser dans ses textes toute la profondeur de sa spiritualité et de sa maturité.

Elle continue sur sa lancée et en dehors de ses autres activités, il faut retenir les autres Créations dont elle est l’Auteur «Femme» et plus récemment, «Haïti, Terre de feu» qui a connu un succès sans précédent et dont la dernière représentation a eu lieu le 30 décembre 2006 au Champ de Mars devant un public porte aux nues qui s’est mis debout dans une synchronisation parfaite pour saluer celle qui dans la forme et dans le fond est restée intacte dans son cœur quand elle prit le micro pour chanter «Chanson pour Haïti», cadeau trop longtemps attendu.

Yole a assuré la coordination artistique de la soirée de la Conférence Mondiale des Maires au Club Indigo, sur la Côte des Arcadins en mars 2006, ainsi que la Soirée des Parlementaires à Tara’s en décembre 2006. Elle coordonne aussi certaines activités culturelles au Parc Historique de la Canne à Sucre en partenariat avec la Fondation Françoise Canez Auguste.

Elle marque l’année 2007 par sa présence au sein du jury d’un concours radio télévisé en Haïti, Digicel Stars, qui va à la découverte de jeunes chanteurs talentueux ; depuis le mois de mars 2008, elle est de nouveau l’un des trois juges de cette émission à succès.

Le 8 mars 2008, au cours du 16ième Gala Annuel «Spirit of Justice» organisé en Floride par l’association «FANM / Haitian Women of Miami Inc.», une plaque d’honneur a été offerte à Yole afin de la féliciter pour son apport à la culture et à l’art et, en particulier, pour la réalisation du spectacle «Haïti, Terre de feu» qualifié de meilleur travail historique jamais accompli sur Haiti et de chef d’oeuvre fabuleux.

Le 17 mai 2008, au Parc Historique de la Canne à Sucre, à l’occasion de la fête du drapeau haïtien, elle organise pour le public la projection sur grand écran de son œuvre à succès «Haïti, Terre de feu», dont le DVD avait été édité et présenté à Tara’s le 22 décembre 2007.

A la fin de l’année 2008, dix ans après son Passage, elle rend hommage à Ansy Dérose en exposant une partie de l’œuvre picturale de cet Artiste les 27, 28 et 29 novembre à la Salle Tancrède Auguste du Parc Historique de la Canne à Sucre, tout en publiant un livret consacré à sa vie et à son œuvre.

Le 29 novembre 2008, en même temps que la sortie du coffret souvenir «Ansy Dérose, Immortel…» comportant 4 cds et plus de 65 chansons à succès, Yole organise une spectaculaire soirée au Parc Historique de la Canne à Sucre au cours de laquelle Musiciens, Chanteurs, Diseurs, Danseurs, Chorégraphes, Stylistes d’Haïti… ont été réunis sur le même plateau pour célébrer l’Homme exceptionnel que fut Ansy Dérose, dix ans après son passage. Evénement extrêmement rare, en Haïti : ce spectacle riche en couleurs et en talents a été joué à guichets fermés car tous les espaces du Parc avaient été investis par un public avide de revivre la mémoire d’Ansy et surtout déterminé à ne pas rater un spectacle des Productions Yole Dérose dont le sigle est incontestablement synonyme d’excellence.

La renommée et la popularité dont bénéficie Yole Dérose vont au delà des frontières d’Haïti. Pour preuve, sa participation, le 13 décembre 2008 à la deuxième édition «Art et Culture», soirée culturelle organisée en Floride au BCC North Campus Auditorium au cours de laquelle l’éloge de notre Artiste a été fait en ces termes : «Quand Emeline Michel nous a introduit à Yole Dérose des «Productions Yole Dérose», nous nous sommes trouvés face à une femme méticuleuse, sensible aux moindres détails quand il s’agit de la production artistique. Sa dernière grande production «Haïti, Terre de feu» nous a tout simplement fascinés… Le 29 novembre 2008, elle a organisé un spectacle merveilleux en hommage à Ansy. C’est tout un plaisir de travailler avec une femme qui a tant de respect pour la qualité et le travail bien fait». A l’occasion de cette soirée de gala, Yole a joué le rôle de Maître de Cérémonie.

Le 10 janvier 2009, au Parc Historique de la Canne à Sucre, au cours d’une soirée organisée par la Fondation Françoise Canez Auguste et le magasine «Vues d’Haïti», Yole Dérose reçoit le titre de Trésor National Vivant en même temps que l’historien Georges Corvington et l’écrivain Odette Roy Fombrun. Cette distinction est décernée chaque année à des personnalités qui méritent de servir de modèle à la société de par leur parcours et leur mode de vie.

Pour la troisième édition de Digicel Stars, en avril 2009, Yole s’embarque à nouveau, avec les deux autres juges Clément Bélizaire et Jacques Bourjolly, dans la caravane de la découverte des nouvelles stars de la chanson haïtienne pour une nouvelle aventure exaltante.

Le 16 mai 2009, lors de la cérémonie d’ouverture du 26e Mémorial Sida à la Chandelle à Milot, Yole Dérose a conçu et réalisé un magnifique et somptueux spectacle alliant la chanson, la danse et la mode de l’époque impériale à une mise en scène fabuleuse soutenue par des textes forts reliant notre passé de peuple à notre réalité d’aujourd’hui. Cette présentation, qui a su provoquer la mobilisation et l’enthousiasme dans le Nord d’Haïti, a enchanté le public tout entier.

Le 28 juin 2009, à l’occasion de la célébration du « 5 Continents Annual Awards Ceremony » orchestrée par Rolande et Serge Napoléon, qui s’est tenue au Howard Gilman Opera House (Brooklyn Academy of Music) de New-York, un hommage spécial a été rendu à Yole Dérose, icône admirée dans le monde de l’art du spectacle, pour son talent et son apport à la culture. Elle a même été couronnée.

Désormais, Yole Dérose demeure une référence reconnue et une inspiratrice revendiquée

lesproductionsyd.com

commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s